Vous êtes ici

Séminaire du jeudi 20/10/2011

Date: 
Jeudi, Octobre 20, 2011 - 14:00 to 16:00
localisation: 
Bat A9, Salle: Amphi Kastler

Orateur : V. Rabeux, LaBRI
Titre : Bleed-through evaluation of historical digitized documents
Résumé : Bleed through is a common defect affecting very old documents. It can be explained by two combined reasons: the light reflected by the scanner backing, and the ink of the verso side, which is diffusing into the paper. The bleed-through defect is a major issue when binarizing a very old document image, and, if the binarization process fails, a lot of algorithms (OCR systems for example) also fail. Several bleed-through removal algorithms exist, but we focus on its evaluation. Indeed, measuring the bleed through defect allows us to predict the error rates of complexes algorithms. This presentation shows, how the bleed-though can be modeled, identified and measured.

Orateur : J.F. Aujol, IMB
Titre : Méthodes proximales en tomographie CBCT et TEP
Résumé : Dans ce travail, nous traitons du problème de reconstruction d'images médicales en tomodensitométrie (TDM) à faisceau conique (CBCT) et en tomographie par émission de positons (TEP).
Nous proposons des formulations variationnelles adaptées à la CBCT à bas niveau de photons (équivalent à la dose de rayonnements X ionisants) et à la tomographie TEP à basse dose de radiotraceur. Les fonctionnelles considérées peuvent être non différentiables, elles prennent en compte le bruit de Poisson intrinsèque à ce type de mesures et la contrainte de positivitée de la solution. L'utilisation de méthodes d'optimisation récemment introduites par A. Chambolle et T. Pock permet de proposer des solutions efficaces.
Nous montrons qu'il est a priori possible de diminuer significativement les doses radio-actives et de rayonnements ionisants, tout en étant capable de reconstruire des images de bonne qualitée. Nous montrons également que le fait de traiter la non différentiabilité et de tenir compte de la contrainte de positivité n'empêche pas de proposer des algorithmes rapides.
Il s'agit d'un travail en collaboration avec Sandrine Anthoine et Clothilde Mélot (LATP, Marseille), et Yannick Boursier (CPPM, Marseille).